Crise écologique, crise de sens, crise sociale, crise sanitaire… Comment en tant que jeune faire face à l’adversité croissante du monde dans lequel on se trouve ? Et comment trouver de l’espérance ?


Je suis très heureux de vous présenter cette nouvelle série de vidéos « Génération désenchantée ? », en partenariat avec Campus protestant.


Épisode n°1 :
#ÉtudiantsFantômes

Dans ce premier épisode de la série, je convie Narindra Randrianarison, étudiante en alternance à l’Assemblée nationale, à une conversation autour du mal-être de la communauté étudiante, du sentiment de décalage avec les décideurs politiques, mais aussi de l’espérance en Dieu.


Épisode n°2 :
Solide espérance face à l’effondrement

Face au dérèglement climatique et à la crise écologique, existe-t-il une autre voie que la collapsologie souvent fataliste ou l’écologie « positiviste » parfois naïve ? C’est la question que je me pose avec Édouard Vandeventer, jeune étudiant engagé dans le soin de notre planète. Ensemble, on échange sur la nécessité de désespérer de ce qui trompe, pour espérer en ce qui est solide.


Épisode n°3 : Changer le monde ou changer son monde ?

À l’âge de 18 ans, on s’imaginait avec mon amie Matina Razafimahefa changer le monde. Cinq après, on fait le bilan : chacun a mené à bien de beaux projets solidaires, mais on a également fait face à de nombreux défis et des désillusions. Et si finalement le changement commençait par soi ? Et si, plutôt que de vouloir changer « le » monde, on aspirait plutôt à changer « son » monde ?


Épisode n°4 :
S’engager en politique pour servir les autres

Alors que nous entrons en période électorale, il est fréquent d’entendre des critiques dénonçant des élus politiques « ne servant que leurs propres intérêts ». À contre-courant de cette image, Narindra Randrianarison, jeune étudiante en alternance à l’Assemblée nationale, envisage sa présence dans la sphère politique comme un moyen de servir les autres. Un engagement qu’elle vit et suit à la lumière de sa foi chrétienne et des écritures bibliques.


Épisode n°5 :
« Si la fin du monde était demain… »

Effondrement planétaire, extinction de l’humanité : les discours « apocalyptiques » semblent proliférer. Dans ce second échange avec Édouard Vandeventer, on s’interroge ensemble sur le juste positionnement du chrétien face à l’éventualité d’une fin du monde tel que nous le connaissons. Et si la foi consistait à « planter un pommier », autrement dit à pleinement investir le temps présent ?