Joseph Gotte
Nous te aidons à trouver
Qu'est-ce que tu cherches?
blog

Dernières publications

livre

Vivre sa jeunesse autrement

Et s’il existait une alternative à la tyrannie du paraître? À une vie de zapping épuisante? Aux relations affectives multipliées mais appauvries? Aux parcours scolaires uniformisés qui tentent d’imposer des chemins tout tracés? À une société matérialiste dont la jeunesse est assoiffée de spiritualité?

instagram
twitter

Il y a un risque à essentialiser Dieu : à le réduire à son amour, sa miséricorde ou à l’inverse à sa justice, sa sainteté, sa puissance. C’est lorsqu’on tient ces attributs ensemble que nous voyons un peu plus clairement la nature, la complexité et la magnificence de sa personne.

« Seul est digne de toi ce qui est bon pour tous. Seul mérite d’être produit ce qui ne privilégie ni n’abaisse personne. Nous pouvons être plus heureux avec moins d’opulence, car dans une société sans privilège, il n’y a pas de pauvres. »

– André Gorz (1974)

Entendu hier à l’église : la colère est un sentiment naturel et légitime lorsque ce que l’on considère comme sacré est bafoué. En s’indignant face aux vendeurs du Temple, Jésus fait comprendre que ces derniers profanent la place prévue pour les peuples étrangers en quête de Dieu.

Anne et Siméon, personnages “secondaires” de l’évangile de Luc, sont des modèles de patience dans l’attente mais aussi de sensibilité aux signes des temps, reconnaissant dans un nouveau-né – présenté au Temple parmi des milliers d’autres – l’accomplissement des promesses de Dieu.